Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fribourg - Le Zurichois ayant essayé de violer une fillette de 10 ans en janvier 2008 à Fribourg a été condamné lundi à 5 ans de prison. La cour d'appel pénal du Tribunal cantonal a ainsi intégralement confirmé le jugement de première instance de février 2009.
Cet homme de 44 ans doit en outre se soumettre à un traitement institutionnel en milieu fermé. Il a été reconnu coupable d'actes d'ordre sexuel avec des enfants, contrainte sexuelle, tentative de viol et pornographie. Il a été condamné à verser une somme de 25'000 francs à titre de réparation du tort moral à la petite victime ainsi qu'à ses parents et à son frère jumeau.
L'accusé avait fait recours car il contestait en particulier la tentative de viol et plaidait en faveur d'une réduction de sa peine; il revendiquait en outre la possibilité de suivre un traitement ambulatoire.
Pas de remise en questionVu les faits retenus, l'accusé risquait jusqu'à 15 ans de réclusion; à cette aune, cinq ans ne paraissent pas exagérés, a expliqué le président du tribunal Alexandre Papaux, en motivant brièvement le verdict.
L'accusé a en outre un lourd passé: depuis 1998, il a subi sept condamnations dont une pour viol. Selon le juge, son attitude au procès, à huis clos complet, montre qu'il ne fait preuve d'aucun sens critique à son égard.
Pour mémoire, en janvier 2008, en début de soirée, la fillette revenait sur sa trottinette d'un entraînement à la piscine. Elle se trouvait déjà à quelques mètres de son domicile. L'homme l'a abordée et a prétendu chercher son chemin. Il l'a entraînée dans des buissons et lui a ordonné de se dévêtir en la menaçant de la tuer si elle ne s'exécutait pas. Les cris de l'enfant ont alerté des passants.
"Insouciance et innocence d'une enfant brisées"L'homme, entièrement responsable, s'est montré "déterminé", "violent" et "sournois". Selon les juges cantonaux, l'enchaînement des faits montre bien qu'il se serait rendu coupable d'un viol s'il n'avait pas été dérangé par des passants. Sans oublier les déclarations "précises et détaillées" de la fillette, dont l'insouciance et l'innocence ont été brisées, et les résultats d'un examen gynécologique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS