Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sortir d'un supermarché avec un caddy plein sans s'arrêter à la dernière caisse située à l'intérieur du magasin pour payer ses achats est passible d'une condamnation pour vol, estime le Tribunal fédéral (TF). Il a débouté une cliente de Migros qui plaidait non coupable.

Son charriot rempli de septante articles différents, pour une valeur de près de 300 francs, cette femme avait passé devant les caisses sans sortir son portemonnaie. Elle s'était ensuite engouffrée dans l'ascenseur et était sortie du supermarché en passant une porte tournante automatique.

Aux deux détectives qui l'avaient interpellée, elle avait expliqué qu'elle avait eu l'intention de payer toutes ses commissions au stand de légumes situé à l'extérieur, où elle devait encore faire quelques achats. L'explication n'avait pas convaincu la justice bâloise, qui l'a condamnée à une peine pécuniaire avec sursis assortie de 200 francs d'amende.

Chariot plein

Saisi d'un recours, le TF confirme le verdict et juge lui aussi qu'il y a eu vol. Il relève que le chariot était plein et que le petit comptoir à légumes n'était pas doté de l'espace permettant l'enregistrement et le paiement d'une telle quantité d'achats.

Pour Mon Repos, il ne fait pas de doute que la cliente aurait dû payer au plus tard à la dernière caisse située à l'intérieur du supermarché.

ATS