Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le budget fédéral 2012 part en conférence de conciliation. Le National a renoncé mercredi à tailler dans l'enveloppe du Bureau de la consommation, mais il a campé, par une voix d'écart, sur son geste de 20 millions pour les paiements directs généraux à l'agriculture.

C'est le président Hansjörg Walter qui a fait pencher la balance, les deux camps étant arrivés à égalité. Le président de l'Union suisse des paysans a sans surprise soutenu le crédit supplémentaire, qui porterait l'enveloppe à près de 2,2 milliards.

L'autre divergence entre les Chambres fédérales a été éliminée de justesse. Le National a abandonné sa coupe de 500'000 francs concernant le Bureau de la consommation par 88 voix contre 86 et 10 abstentions.

Veto des Etats

Le Conseil des Etats ayant mis trois fois déjà son veto à un gonflement de l'enveloppe des paiements directs, une conférence de conciliation devra trancher.

Le Parlement s'est jusqu'ici montré assez satisfait du projet du gouvernement qui prévoit un résultat équilibré avec 64,1 milliards de recettes et environ autant de dépenses. Il n'a gonflé ces dernières que de 29,2 millions pour l'économie laitière et biffé 1,9 million dans l'enveloppe du déménagement du Tribunal administratif fédéral à St-Gall.

Quatre millions ont également été taillés dans le budget du service civil, mais autant a été ajouté aux programmes d'utilisation d'énergie. En plus du budget ordinaire, la Confédération prévoit des rentrées extraordinaires de plus de 600 millions grâce à la mise aux enchères de licences de téléphonie mobile.

ATS