Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Révisant une nouvelle fois ses prévisions de croissance, UBS table désormais sur un recul du PIB aux premier et deuxième trimestres de 2012. Les économistes du numéro un bancaire helvétique n'escomptent plus qu'une croissance de 0,4% sur l'ensemble de l'année.

Jusqu'alors, ils tablaient sur une expansion du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse de 0,8% pour l'an prochain. UBS a également revu à la baisse sa prévision pour l'année en cours, celle-ci passant de 2 à 1,7%, ainsi que pour 2013 avec une progression de la production helvétique de 1,6%, contre 1,8% auparavant.

Selon les économistes de la grande banque, l'économie suisse présente des signes de fatigue. Les indicateurs les plus récents confirment tous que la croissance s'affaiblit très rapidement. Et UBS de mentionner notamment la faiblesse de l'expansion du PIB au cours du 3e trimestre, dévoilée pas plus tard que jeudi.

Récession dans l'UE

Ce rapide affaiblissement de la conjoncture helvétique reflète en premier lieu un environnement européen très faible. Une récession sur le Vieux Continent ne reste pas sans effets sur l'économie suisse. Selon les experts d'UBS, le PIB de l'Europe devrait fléchir de 0,7% l'an prochain.

A la différence d'autres pays européens, cette phase récessive interviendra en Suisse dans le contexte d'une production affichant un niveau record. Il est dès lors probable que le chômage n'augmente pas aussi fortement que lors des précédentes périodes de récession. UBS attend un taux inchangé au regard de 2011 à 3,1%.

Corrections du CS

En Suisse, la reprise devrait intervenir durant le 2e semestre 2012. La croissance du PIB devrait s'inscrire à 0,7% au 3e trimestre et à 1,6% au cours des trois derniers mois de l'année.

Les spécialistes d'UBS ne sont pas les seuls à avoir fortement recadré leurs perspectives ces dernières semaines. Ceux du Credit Suisse ont ainsi, par exemple, revu jeudi passé leur prévision de croissance du PIB suisse de 2% à 0,5% pour 2012.

ATS