Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Verts vaudois lancent Béatrice Métraux dans la course au Conseil d'Etat. Ils ont décidé à la quasi unanimité et sans état d'âme de rejoindre la liste commune de la gauche, qui compte trois candidats socialistes.

Béatrice Métraux, fraîchement élue au Conseil d'Etat en décembre lors d'une complémentaire, fera donc campagne aux côtés de la syndique de Morges Nuria Gorrite et des sortants Pierre-Yves Maillard et Anne-Catherine Lyon. Avec cette alliance, Verts et socialistes espèrent maintenir la majorité de gauche.

Cette stratégie, déjà avalisée par le PS, implique le renoncement du président du parti cantonal, le député écologiste Yves Ferrari. Ce dernier s'était désisté en faveur de Mme Métraux lors de la complémentaire, mais il pouvait espérer être en lice à l'élection de mars, aux côtés de Mme Métraux.

Bloc de droite et bloc de gauche

Présent mercredi soir à l'assemblée des Verts, Pierre-Yves Maillard a salué une "décision de portée historique". "Je sais que ce n'était pas simple. Sur la durée, c'est avec de tels gestes de loyauté qu'une alliance se construit dans la solidité".

A quelques jours du dépôt des listes, le nom des principaux candidats au Conseil d'Etat est désormais connu. L'élection opposera principalement les quatre candidats de la liste unique de la gauche au bloc de droite, qui compte quatre noms également: les trois sortants PLR Jacqueline de Quattro, Pascal Broulis et Philippe Leuba, ainsi que le secrétaire cantonal de l'UDC Claude-Alain Voiblet.

ATS