Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Strasbourg - Micheline Calmy-Rey a cédé à Strasbourg la présidence semestrielle du comité des ministres du Conseil de l'Europe à son homologue macédonien, Antonio Milososki. Dressant le bilan de son action, la conseillère fédérale a insisté sur la réforme de la Cour.
La cheffe de la diplomatie suisse s'est déclarée très satisfaite du résultat de la conférence d'Interlaken, en février, sur l'avenir de la Cour européenne des droits de l'homme. Selon elle, il s'agit du "point culminant de la présidence suisse" entamée le 18 novembre.
"Nous avons posé, avec la Déclaration d'Interlaken et son plan d'action, des jalons importants pour assurer le processus de réforme de la Cour. Le bon fonctionnement de la Cour est important pour la protection des droits humains sur le continent européen", a souligné la cheffe du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).
Lors de la réunion du comité des ministres, mardi, les membres du Conseil de l'Europe ont demandé au secrétaire général de l'organisation de formuler d'ici décembre des propositions sur les moyens de donner aux requérants devant la Cour des informations complètes sur la Convention et la jurisprudence.
Les efforts seront en outre intensifiés pour accroître l'efficacité et la transparence de l'exécution des arrêts de la Cour, engorgée par les requêtes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS