Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le groupe socialiste a choisi Simonetta Sommaruga et Jacqueline Fehr comme candidates officielles à la succession de Moritz Leuenberger au Conseil fédéral. Au PLR, les favoris Johann Schneider-Ammann et Karin Keller-Sutter ont été retenus pour l'élection du 22 septembre.
La conseillère aux Etats Simonetta Sommaruga (BE) a été élue au 5e tour de scrutin par 26 voix. Puis, pour la deuxième place sur le ticket, la conseillère nationale Jacqueline Fehr (ZH) a obtenu 24 voix dès le premier tour.
La conseillère nationale Hildegard Fässler (SG) et la ministre des finances de Bâle-Ville Eva Herzog, qui étaient aussi sur les rangs, ont récolté toutes deux 11 voix. Le groupe socialiste aux Chambres fédérales compte 51 membres.
Chez les libéraux-radicaux, Johann Schneider-Ammann et Karin Keller-Sutter étaient depuis le départ donnés favoris. La conseillère d'Etat st-galloise a été élue au 3e tour par 23 voix sur 45. Puis, pour la seconde place sur le ticket, le conseiller national bernois a obtenu le même résultat mais au premier tour, a indiqué la cheffe du groupe Gabi Huber.
Les conseillers nationaux Peter Malama (BS), Ruedi Noser (ZH) et Ignazio Cassis (TI), qui étaient aussi sur les rangs et au profil plus centriste, restent ainsi sur la touche.
A l'UDC, sans surprise, Jean-François Rime sera le candidat "officiel". Le choix de M. Rime s'est fait à l'unanimité du groupe, a indiqué à l'ATS le conseiller aux Etats Alex Kuprecht (UDC/SZ).
L'UDC visera d'abord le siège socialiste laissé vacant par Moritz Leuenberger. S'il n'obtient pas le soutien du PLR dans cette manoeuvre, il affirme vouloir tenter de ravir le fauteuil abandonné par Hans-Rudolf Merz.
Réuni à Gwatt (BE), le groupe parlementaire des Verts a désigné à une nette majorité la conseillère nationale soleuroise Brigit Wyss, juriste de 50 ans. Les écologistes revendiquent le siège laissé vacant par la démission du libéral-radical Hans-Rudolf Merz.
Enfin, le PDC a décidé de ne pas présenter de candidat à l'élection au Conseil fédéral du 22 septembre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS