Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - En élisant Simonetta Sommaruga au Conseil fédéral, l'Assemblée fédérale a "éconduit les velléités injustifiées de l'UDC", s'est félicité mercredi le Parti socialiste. Selon lui, la concordance ainsi que la volonté des électeurs sont ainsi garanties.
Du côté du PLR, son président Fulvio Pelli relève que les députés ont choisi, avec Johann Schneider-Ammann, le plus expérimenté de deux bons candidats. Le nouvel élu possède la compétence de faire avancer la Suisse et de négocier avec des tiers, a-t-il dit à la radio alémanique DRS.
L'élue Simonetta Sommaruga se réjouit particulièrement que son parti ait contribué à ce que les femmes deviennent majoritaires au gouvernement. En cette "journée historique", la nouvelle conseillère fédérale a assuré qu'elle s'engagerait pour renforcer la confiance de la population dans le gouvernement.
De son côté, Johann Schneider-Ammann ne sait pas encore quand il entrera en fonction. Son prédécesseur Hans-Rudolf Merz n'a pas été en mesure de lui dire jusqu'à quand il resterait à la tête du Département des finances. Le Bernois va s'appuyer, comme dans son entreprise, sur trois piliers: l'indépendance, l'autonomie et la crédibilité.
M. Pelli s'est déclaré déçu que l'UDC n'ait pas collaboré à l'élection de M. Schneider-Ammann. L'UDC n'est visiblement pas capable de travailler de façon constructive et politise "avec insolence et arrogance", a-t-il lancé.
La non élection de Karin Keller-Sutter a été accueillie avec "une grande déception" par les Femmes radicales suisses. "Nous avions une candidate exceptionnelle qui a été éliminée lors d'une compétition loyale", a dit leur secrétaire générale Claudine Esseiva.
A l'issue des élections, l'UDC a fustigé les autres partis. Socialistes et radicaux ont préféré conserver leur pouvoir et n'ont une fois de plus pas pris en considération le poids des démocrates du centre au parlement. L'UDC promet déjà de revendiquer un deuxième siège en 2011.
Le groupe des Verts a salué le "succès d'estime" de sa candidate au Conseil fédéral Brigit Wyss.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS