Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse pourrait accueillir des réfugiés syriens. Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a déposé une demande concrète auprès de l'Office fédéral des migrations. Cette requête est en cours d'examen, a indiqué Didier Burkhalter devant le Conseil national.

Assailli des questions sur l'attitude suisse face à la crise syrienne, le ministre des affaires étrangères a assuré que Berne agissait déjà en mettant des moyens à disposition pour aider les réfugiés dans les pays voisins, via le HCR.

Centre d'accueil en Jordanie

La Suisse finance un centre d'accueil en Jordanie. Elle planifie en outre une mission en Jordanie et au Liban pour assister les familles accueillant des réfugiés, a annoncé Didier Burkhalter. Le départ est prévu cette semaine.

Berne a demandé l'accès humanitaire aux populations concernées et soutient la proposition du Comité international de la Croix-Rouge d'instaurer des pauses humanitaires quotidiennes.

Cour pénale

Le chef de la diplomatie a rappelé que la Suisse condamnait fermement les violations des droits de l'homme et a appelé le pouvoir syrien à mettre fin à l'usage de la force contre les civils. Elle souhaite aussi que les responsables de crimes soient poursuivis et a suggéré que le Conseil de sécurité de l'ONU défère les cas au procureur de la Cour pénale internationale.

Quant à la protection de la diaspora syrienne en Suisse, elle relève en premier lieu des cantons. En cas d'actes relevant de l'espionnage, l'affaire passerait au Ministère public de la Confédération.

ATS