Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après un léger recul en novembre, la consommation des ménages est repartie à la hausse en décembre. S'appuyant sur des ventes de véhicules neufs record, l'indicateur UBS de la consommation est passé de 1,29 à 1,42 point. Toutefois, loin de toute euphorie, les détaillants sont majoritairement pessimistes.

La situation morose dans le commerce de détail tempère les attentes d'une expansion excessive de la consommation privée, écrit mercredi le numéro un bancaire helvétique. L'indicateur portant sur l'évaluation commerciale a chuté sur le mois sous revue de 3 points pour s'établir à -6 points.

En revanche, les concessionnaires automobiles ont vécu une fin d'année très favorable. Les ventes de voitures neuves ont bondi de 20 % en l'espace d'un mois, en données corrigées des variations saisonnières. Ces vingt dernières années, seuls cinq mois ont présenté un niveau supérieur à celui relevé en décembre.

Depuis que la statistique est prévue, soit 1995, jamais encore autant de véhicules neufs n'avaient été immatriculés en décembre. UBS attribue la vigoureuse croissance au relèvement en janvier 2015 de la taxe sur le CO2, laquelle a probablement incité les consommateurs à procéder à l'acquisition d'une nouvelle voiture avant la fin de l'année 2014.

Pour mémoire, l'indicateur UBS de la consommation a subi un léger recul de trois points en novembre. La contraction des immatriculations de nouveaux véhicules a pesé sur le baromètre, alors que les achats de Noël ont connu un démarrage positif.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS