Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les centrales nucléaires ont vu leur production diminuer de 8,4% à 20,2 milliards de kWh. Cette baisse est principalement due aux arrêts de la centrale nucléaire Beznau I (AG) toute l'année et de celle de Leibstadt (AG) de septembre à décembre (archives).

Keystone/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La consommation d'électricité est restée stable (-0,01%) l'année dernière, à 62,6 milliards de kWh. Après déduction des pertes de 4,4 milliards de kWh liées au transport et à la distribution du courant, la consommation s'élève à 58,2 milliards de kWh.

Dans un communiqué publié vendredi, l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) explique cette stabilité par le fait que l'accroissement d'efficacité a compensé les effets de facteurs stimulant la consommation: croissance économique, évolution démographique et conditions météorologiques.

Quant à la production nationale, elle a atteint 61,6 milliards de kWh, ce qui correspond à une une baisse de 6,6% par rapport à 2015. En déduisant la consommation due au pompage d'accumulation (2,9 milliards de kWh), la production nette se monte à 58,7 milliards de kWh.

Dans le détail, les centrales hydrauliques (centrales au fil de l'eau et centrales à accumulation) ont produit 8% d'électricité de moins que l'année précédente, précise l'OFEV.

Les centrales nucléaires ont vu leur production diminuer de 8,4% à 20,2 milliards de kWh. Cette baisse est principalement due aux arrêts de la centrale nucléaire Beznau I (AG) toute l'année et de celle de Leibstadt (AG) de septembre à décembre. En 2016, la disponibilité du parc nucléaire suisse était de 69,4%, contre 76% en 2015.

La production électrique s'est répartie comme suit: 59% par les centrales hydroélectriques, 32,8% par les centrales nucléaires et 8,2% par les centrales thermiques conventionnelles et les installations renouvelables.

En 2016, la Suisse a affiché pour la première fois un excédent d'importation, souligne l'OFEV: elle a exporté 34,1 milliards de kWh et importé 38 kWh. Cet excédent de 3,9 milliards de kWh implique un solde du commerce extérieur négatif de 145 millions de francs.

ATS