Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De nombreux commentateurs avaient trouvé que cette opération de comm' portait un coup au caractère durable des JO Sion 2026.

Keystone/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

L'Etat du Valais a infligé une amende à Christian Constantin pour "incinération non conforme de déchets". L'objet du délit se rapporte à la flamme symbolique que Pirmin Zurbriggen a allumée le 8 février sur le Cervin pour promouvoir la candidature Sion 2026 aux JO.

Notifiée jeudi, l'amende prononcée par le service de l'environnement se monte à 200 francs, auxquels s'ajoutent 254 francs de frais. L'intéressé a confirmé samedi à l'ats l'information du Nouvelliste. L'opération avait créé la polémique après l'héliportage du skieur de légende au sommet et la mise à feu d'un bidon d'huile.

Paradoxe: cette action de pub s'est déroulée en présence de Christian Constantin, président du FC Sion, et du conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay. Tous deux voulaient manifester leur soutien à cette candidature de Sion 2026.

Mais l'Etat du Valais ne l'a pas entendu de cette oreille: il condamne M. Constantin pour infraction aux lois fédérales sur la protection de l'environnement et la protection de l'air et à l'arrêté cantonal sur les feux de déchets en plein air. Le promoteur valaisan a dix jours pour faire recours.

Christian Constantin n'a pas l'air de trop s'émouvoir de cet épisode: "Au début, ils voulaient notifier l'amende à Pirmin, mais c'est plutôt une statue que l'on devrait lui bâtir. Au final, le plus approprié, c'était moi. Pas grave, je veux bien endosser le rôle du Winkelried", a-t-il déclaré au Nouvelliste.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS