Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Strasbourg - Une Convention pour lutter contre la violence sexuelle faite aux enfants, y compris au sein de la famille, est entrée en vigueur, a annoncé le Conseil de l'Europe à Strasbourg. La Suisse a signé ce texte mais ne l'a pas encore ratifié.
Le document "constitue le premier instrument international qui s'attaque aussi aux abus commis au sein de la famille", a précisé l'organisation. Cette "Convention sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels" se préoccupe des abus commis dans "le cercle de confiance", c'est-à-dire au sein du foyer, à l'école ou dans le cadre des activités extra-scolaires.
Elle traite également de la mise en confiance d'enfants à des fins sexuelles, de la participation forcée d'enfants à des spectacles pornographiques, de la prostitution et de la pornographie.
Déjà signée par 39 des 47 pays membres du Conseil de l'Europe, elle a obtenu la ratification de cinq Etats (Albanie, Danemark, Grèce, Pays-Bas et Saint-Marin), permettant son entrée en vigueur le 1er juillet.
Il n'existe aucune statistique sur l'ampleur du phénomène de la violence sexuelle à l'égard des enfants en Europe, où l'écart entre le nombre de cas signalés à la police ou aux services sociaux et le nombre de cas réels est très important.
Selon une récente évaluation de l'UNICEF, l'industrie du sexe fait travailler deux millions d'enfants et plus d'un million de photographies représentant 10'000 à 20'000 enfants victimes d'abus sexuels circulent sur Internet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS