Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Colombie n'a pas fait de sentiments vendredi face aux Etats-Unis (2-0), pays-hôte de la Copa America 2016, dans le match d'ouverture du tournoi organisé pour la 1re fois hors d'Amérique du Sud.

Il n'aura fallu à la Colombie que huit minutes de jeu pour faire retomber les Boys et leurs supporters sur terre.

Devant les 67 439 spectateurs du Levi's Stadium de Santa Clara (Californie), dont le président de la FIFA Gianni Infantino, Cristian Zapata a assommé les Américains avec une somptueuse reprise de volée sur un corner d'Edwin Cardona. Le milieu de l'AC Milan a profité d'une défense américaine trop statique pour ouvrir la marque et a donné le ton à une première période où la Colombie, quart-de-finaliste de la dernière Coupe du monde, a largement dominé les débats, notamment au milieu de terrain où "Team USA" a vécu un cauchemar, à l'image de Michael Bradley.

La Colombie a logiquement doublé la marque à la 40e avec l'aide involontaire de DeAndre Yedlin, auteur d'une main dans sa surface de réparation. Le demi du Real Madrid James Rodriguez a transformé le penalty en prenant à contre-pied Brad Guzan.

Les débats se sont équilibrés après la pause, mais la seule action dangereuse côté américain est venue de Clint Dempsey (64e), dont le coup franc a été repoussé sur sa ligne par David Ospina.

L'entrée de la jeune garde américaine, Christian Pulisic et Darlington Nagbe, n'a pas réussi à relancer les Etats-Unis, tandis que les supporteurs colombiens ont connu une grosse frayeur en voyant Rodriguez sortir en se tenant une épaule.

Malgré cette nette défaite le sélectionneur des Etats-Unis Jürgen Klinsmann reste optimiste. "Nous avons été punis sur deux coups de pied arrêtés, mais je suis satisfait du comportement de mon équipe, on a fait jeu égal pendant 90 minutes, il n'y a aucun problème, si on gagne les deux prochains matches (NDLR: contre le Costa Rica et le Paraguay), on ira en quarts de finale", a insisté l'ancien international allemand.

ATS