Toute l'actu en bref

Sofia Goggia a remis ça à Jeongseon. Victorieuse la veille de la descente sur la piste des JO 2018, l'Italienne a remporté dimanche le super-G.

Et comme la veille, Sofia Goggia a devancé les deux mêmes concurrentes, Lindsey Vonn et Ilka Stuhec. Voilà ainsi la skieuse de Bergame avec deux victoires en 24 heures, elle qui avait multiplié les places d'honneur cet hiver, courant désespérément après un premier succès en Coupe du monde.

Ce week-end en Corée du Sud, ce n'est plus Sofia Goggia qui a joué les éternelles dauphines, mais bien Lindsey Vonn. Devancée de sept centièmes en descente, Lindsey Vonn a encore échoué de très peu dimanche en super-G, de quatre centièmes exactement. De quoi laisser des regrets à l'Américaine qui, à défaut de s'approcher du record d'Ingemark Stenmark (86 succès), est restée bloquée à 77 succès en Coupe du monde.

A nouveau sur la troisième marche du podium, Ilka Stuhec a plus nettement échoué face à Sofia Goggia (à 0''51). La Slovène a néanmoins fait une bonne opération au classement de la discipline, chipant pour 15 points le dossard rouge à Tina Weirather (9e dimanche) à une course du terme de la saison.

En dominant ce test olympique, le trio Goggia-Vonn-Stuhec a pris date à moins d'une année des Jeux olympiques, qui se dérouleront sur cette même piste de Jeongseon. Cela a aussi été le cas de Jasmine Flury. Bonne surprise suisse du week-end, la Grisonne s'est classée 5e en super-G, au lendemain d'une 7e place en descente. La skieuse de 23 ans n'avait encore jamais fait mieux que 10e avant de débarquer en Corée du Sud.

En l'absence de la blessée Lara Gut, les autres Suissesses ont été plus discrètes dimanche. A noter néanmoins la 17e place de Michelle Gisin qui, confirmant ses progrès dans les disciplines de vitesse, a marqué ses premiers points en super-G. Quant aux deux Suter, Corinne et Fabienne, elles ont déçu et échoué hors du top 20.

ATS

 Toute l'actu en bref