Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il s'est rendu en Chine, son allié, selon des sources à la frontière. Il effectue ainsi une de ses rares visites à l'étranger, chez son voisin, hôte des discussions en suspens sur sa dénucléarisation.
Selon les analystes, les Chinois profiteront de la visite de Kim Jong-Il pour l'inciter à revenir à la table des négociations à six sur le dossier nucléaire nord-coréen. Ces discussions réunissant les deux Corée, le Japon, les Etats-Unis, la Russie et la Chine sont suspendues depuis avril 2009.
Le numéro deux du régime de Pyongyang, Kim Yong-Nam, a rencontré vendredi le président chinois Hu Jintao en marge des cérémonies d'inauguration de l'Exposition universelle de Shanghaï sans que rien n'ait filtré sur la teneur de leur entretien. Hu Jintao a également rencontré le président sud-coréen Lee Myung-Bak, dans les mêmes circonstances.
La Chine, principale soutien de Pyongyang, lui apporte une aide alimentaire, énergétique et financière, et est considérée comme l'un des rares pays en mesure d'influer sur le régime nord-coréen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS