Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tokyo - Une réunion exceptionnelle du parti communiste nord-coréen s'est ouverte mardi comme prévu à Pyongyang. Elle a aussitôt reconduit le dictateur Kim Jong-Il comme secrétaire général de la formation au pouvoir, ont rapporté mardi les agences de presse japonaises Jiji et Kyodo.
Il s'agit de la plus importante réunion depuis 30 ans, sans doute destinée à préparer la succession de Kim Jong-Il, même si officiellement rien n'a été déclaré à ce sujet.
Quelques heures auparavant, le dirigeant nord-coréen, à la santé chancelante, a nommé général son fils cadet Kim Jong-Un, selon les médias officiels nord-coréens. Ils mentionnaient ainsi pour la première fois l'homme qui semble appeler à succéder à son père à la tête de la seule dynastie communiste au monde.
Cette conférence du Parti des Travailleurs, qualifiée d'"historique" par l'agence officielle nord-coréenne KCNA, était initialement prévue pour début septembre. Les raisons de son report n'ont pas été divulguées.
Pour l'occasion, Pyongyang a préparé le défilé militaire le plus important de son histoire, selon des sources nord-coréennes citées par des médias. La dernière réunion annoncée officiellement des responsables du parti remonte à 1980 et avait été organisée pour confirmer Kim Jong-Il comme successeur de son père Kim Il-Sung, premier président du pays, mort en 1994.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS