Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kim Jong-un a appelé ses compatriotes à se mobiliser pour "la victoire finale" dimanche lors de son premier discours public. Le nouvel homme fort nord-coréen s'exprimait pendant une parade militaire commémorant le 100e anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, le fondateur du pays.

Le jeune homme, qui serait né en janvier 1983, a rendu hommage à son grand-père Kim Il-sung et à son père Kim Jong-il qui ont dirigé le pays avant lui, les qualifiant de "fondateur et de bâtisseur de nos forces armées révolutionnaires". "Avançons vers la victoire finale", a lancé le dirigeant devant des dizaines de milliers de soldats et de civils qui ont applaudi son discours d'une vingtaine de minutes.

Cette première allocution publique a confirmé que Kim Jong-un allait suivre les traces de ses prédécesseurs en conservant une politique qui place l'armée forte de 1,2 million de soldats au rang de priorité nationale. Cette apparition constitue toutefois une nouveauté après des années de silence observées par Kim Jong-il quand il présidait à de telles manifestations.

Tir raté d'une fusée

La déclaration de Kim Jong-un intervient après l'échec, vendredi, du tir d'une fusée Unha-3. Le lancement de l'engin avait été à l'origine d'un fort mécontentement de la communauté internationale et avait provoqué une mise en garde de la Chine, l'un des rares alliés de Pyongyang.

La Corée du Nord chercherait à se doter de l'arme nucléaire ainsi que des missiles balistiques intercontinentaux qui lui permettraient de menacer directement le territoire américain.

ATS