Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancien dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il, décédé en décembre, a été promu généralissime mercredi, a annoncé l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA. Le lendemain auront lieu d'importantes célébrations à travers le pays à l'occasion du 70ème anniversaire de sa naissance.

Kim est décédé le 17 décembre à l'âge de 69 ans après avoir dirigé le pays d'une main de fer pendant 17 ans. Son fils cadet, Kim Jong-Un, âgé de moins de trente ans, lui a succédé. A la mort de son père Kim Il-Sung en 1994, Kim Jong-Il a développé la politique dite de "Songun" qui place l'armée au sommet de la hiérarchie sociale et en fait une priorité nationale.

"Kim Jong-Il a renforcé l'Armée du peuple coréen fondée et conduite par le généralissime Kim Il-Sung sur un chemin de victoire et de gloire, défendant avec honneur le pays socialiste et la destinée de la nation, et rendant des services éternels à la paix et à la stabilité du monde", a ajouté KCNA.

Commémoration grandiose

En 1992, Kim Il-Sung avait été promu généralissime et Kim Jong-Il fait maréchal. La propagande nord-coréenne entretient avec force moyens le culte des Kim, unique dynastie communiste de l'Histoire.

Le Nord prépare une commémoration grandiose pour jeudi, baptisé par les médias officiels "Jour de l'étoile brillante". Des statues monumentales à sa gloire ont été érigées et des milliers de Nord-Coréens ont afflué au mont Paektu, une montagne sacrée où la biographie officielle de Kim Jong-Il le fait naître le 16 février 1942.

ATS