Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le corps du défunt dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il sera embaumé et exposé dans un immense mausolée de Pyongyang où repose déjà la dépouille de son père, Kim Il-Sung. Des monuments à sa gloire seront érigés aux quatre coins du pays, a annoncé jeudi le régime.

Kim Jong-Il, qui dirigeait la Corée du Nord d'une main de fer depuis la mort de son père en 1994, est décédé d'une crise cardiaque le 17 décembre à l'âge de 69 ans. Son fils cadet Kim Jong-Un a été désigné pour lui succéder. Kim Jong-Il a reçu des obsèques nationales grandioses le 28 décembre à Pyongyang.

Son corps sera exposé au mausolée Kumsusan dans la capitale. Une statue le représentant sera édifiée dans un lieu non précisé, et des portraits de lui souriant ainsi que "des tours (dédiées) à son immortalité" seront dressés un peu partout dans le pays, selon l'agence de presse officielle KCNA.

Le jour de son anniversaire, le 16 février, est décrété "Jour de l'Etoile Brillante", conformément à une décision du bureau politique du comité central du parti. Le jour-anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, le 15 avril, est le "Jour du Soleil".

Le Parti des Travailleurs, parti unique de la seule dynastie communiste au monde, a accordé au défunt dirigeant le titre de "dirigeant éternel" tandis que son père, fondateur de la Corée du Nord communiste, jouit du titre de "président éternel". Quant à Kim Jong-Un, il a été présenté comme le "leader suprême du parti, de l'armée et du peuple".

ATS