Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Corée du Sud a autorisé des groupes religieux à dresser un arbre de Noël près de la ligne de démarcation, malgré les menaces du Nord de "conséquences imprévisibles". Les soldats protégeront l'installation contre toute attaque, a indiqué le ministère de la Défense.

L'arbre sera illuminé du 23 décembre au 6 janvier. Il consiste en une tour de métal de 29 mètres en forme de sapin, garnie de lampions. Il sera élevé sur une colline militaire à environ trois kilomètres de la frontière.

Pyongyang a qualifié ce projet de "tentative de guerre psychologique" contre le Nord et menacé le Sud de représailles s'il était illuminé.

"Les va-t-en-guerre ennemis (...) devraient être conscients qu'ils seront tenus entièrement responsables de toute conséquence imprévisible que pourrait entraîner leur entreprise", a mis en garde le gouvernement du Nord.

ATS