Navigation

Corée du Sud: vidéo des lycéens plaisantant avant le naufrage

Ce contenu a été publié le 02 mai 2014 - 09:22
(Keystone-ATS)

Une vidéo poignante filmée par un téléphone portable montre des adolescents riant et plaisantant à propos du "Titanic" peu avant le chavirage du ferry sud-coréen qui a sombré avec 476 personnes à bord. Ces images ont été prises par un lycéen de 17 ans dont le corps a été retrouvé dans l'épave avec son téléphone.

Elles ont été diffusées par les médias sud-coréens à la demande du père du lycéen. Les visages des jeunes ont été floutés.

Les jeunes sont d'abord d'humeur joyeuse lorsque le ferry s'incline sur son bord droit. "Sauvez-moi", s'amuse un lycéen tandis qu'un autre suggère de poster la vidéo sur Facebook. "Ça devient comme le Titanic", plaisante un troisième.

L'heure du téléphone indique que Park Su-Hyeon a commencé à filmer à 08h52 locales, quelques minutes avant que l'équipage du Sewol n'envoie le premier signal de détresse. Onze minutes plus tard, les lycéens restent gais. L'un d'eux juge, sur un ton cabot, qu'il est temps pour lui de transmettre ses dernières volontés. D'autres se demandent si l'incident sera aux infos.

Et puis lentement l'angoisse et la confusion saisissent les jeunes qui réalisent la gravité de la situation. Un lycéen a les jambes tremblantes et se sent nauséeux. Un autre réagit, interdit, à l'ordre de mettre les gilets de sauvetage. "Je ne comprends pas. Mettre les gilets de sauvetage? Ça veut dire que le bateau est en train de couler?".

Tout au long de l'enregistrement, on peut entendre l'équipage ordonner par haut-parleur aux passagers de rester où ils sont.

"Que fait le capitaine?"

Le capitaine et 14 marins ayant survécu à la catastrophe ont été arrêtés. Ils sont accusés d'avoir tardé à donner l'ordre d'évacuation de sorte que, lorsque cet ordre est enfin intervenu, l'inclinaison du navire était trop prononcée pour permettre aux lycéens de sortir.

Le capitaine a expliqué avoir voulu empêcher des passagers de sauter à la mer avant l'arrivée des secours, et de se noyer. "Que fait le capitaine?", s'interroge un lycéen dans la vidéo.

Sur les 476 passagers du Sewol, 325 étaient des lycéens du même établissement se rendant sur l'île de Jeju. Le bilan du naufrage était vendredi de 225 morts et 77 disparus.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.