Toute l'actu en bref

Près de douze millions de personnes ont déjà besoin d'une aide alimentaire en Somalie, en Ethiopie et au Kenya, estime la FAO (image symbolique).

KEYSTONE/AP/MULUGETA AYENE

(sda-ats)

La sécheresse généralisée dans la Corne de l'Afrique menace la subsistance de plus de 17 millions de personnes, a prévenu l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). "Une intervention humanitaire immédiate et de grande échelle est indispensable".

La FAO évoque une "urgence humanitaire". La situation est particulièrement préoccupante en Somalie, déclarée en alerte de "pré-famine", mais aussi dans le nord-est et sur le littoral du Kenya, dans le sud-est de l'Ethiopie et dans la région d'Afar (nord-est), qui peine déjà à se relever de deux années de sécheresse dues à El Niño.

Près de douze millions de personnes ont déjà besoin d'une aide alimentaire en Somalie, en Ethiopie et au Kenya, estime l'organisation basée à Rome dans un communiqué publié dimanche.

Signes de malnutrition

De graves pénuries alimentaires et des signes de malnutrition ont aussi été relevés au Soudan du Sud et au Darfour, dans l'ouest du Soudan, ainsi que dans la région de Karamoja, en Ouganda. Or, les prochaines pluies, si elles arrivent enfin, ne sont pas attendues avant deux mois et la prochaine grande récolte ne devrait pas commencer avant juillet.

Dans toute la région, des épisodes répétés de sécheresse avaient déjà provoqué une série de mauvaises récoltes, des épidémies et une diminution des cheptels, en partie à cause de la détérioration des pâturages.

De plus, le nombre de réfugiés et de demandeurs d'asile est passé de 500'000 en 2015 à 3 millions en 2016 du fait de l'insécurité dans la région.

"Il s'agit avant tout d'une situation d'urgence humanitaire, il faut également protéger les moyens d'existence. Il est temps d'agir maintenant", a écrit dans le communiqué Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe de la FAO chargée des ressources naturelles et du climat.

ATS

 Toute l'actu en bref