Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le premier ministre sud-coréen a annoncé mardi la fin de l'épidémie de coronavirus MERS en Corée du Sud, selon l'agence de presse Yonhap. Trente-six personnes sont mortes et 186 ont été contaminées dans le pays par le syndrome respiratoire du Moyen-Orient.

"Après avoir évalué la situation, le personnel médical et le gouvernent jugent que la population n'a plus à s'inquiéter", a déclaré Hwang Kyo-ahn au cours d'une rencontre avec des membres du gouvernement, a rapporté l'agence sud-coréenne.

L'épidémie, contre laquelle il n'existe ni traitement ni vaccin, a pesé sur la croissance de la quatrième économie asiatique, mettant un coup de frein à la consommation. Les commerces coréens, parmi lesquels les centres commerciaux, les restaurants et les cinémas ont relevé une forte baisse des ventes avec de plus en plus de Coréens qui cherchaient à éviter les lieux publics.

Tourisme très touché

Le gouvernement avait récemment annoncé une aide de 22 trilliards de wons (18 milliards de francs) pour redynamiser l'économie. La banque centrale a, elle, maintenu son taux d'intérêt au niveau exceptionnellement bas de 1,5%.

Le secteur du tourisme a été particulièrement touché, avec une baisse de 40% du nombre de visiteurs sur le mois de juin, comparé à juin 2014, et 60% de baisse sur les deux premières semaines de juillet.

Séoul prévoit de dépenser plus de 30 milliards de wons en campagnes de publicité pour attirer les touristes, comprenant des voyages cadeau et de grands concerts de stars de la K-pop, a assuré le vice-ministre au tourisme Kim Chong aux journalistes étrangers, la semaine dernière. "Nous souhaitons tout particulièrement voir revenir les touristes chinois", a déclaré M. Kim.

ATS