Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Cour suprême du Pakistan a rejeté vendredi l'appel du Premier ministre de son inculpation prochaine pour outrage à la Justice. Il est pousuivi pour avoir refusé depuis deux ans de relancer une procédure judiciaire en Suisse pour des détournements de fonds présumés par le président Asif Ali Zardari.

La plus haute juridiction du pays doit signifier formellement son inculpation lundi au chef du gouvernement Yousuf Raza Gilani. Il encourt au moins six mois de prison et serait alors forcé de démissionner, pour une affaire dans laquelle il n'est pas impliqué au fond mais pour avoir refusé de réclamer à la Suisse la réouverture d'une enquête visant le très impopulaire chef de l'Etat.

Pour sa défense, le chef du gouvernement a invoqué l'immunité judiciaire dont jouit le président en exercice, ce que la Cour avait rejeté au début du mois en annonçant qu'elle lirait le 13 février à M. Gilani son chef d'inculpation pour outrage à la Cour. Il a fait appel en début de semaine.

ATS