Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nir Hefetz, ancien porte-parole du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a signé avec les enquêteurs un accord lui conférant le statut dit de "témoin d'Etat" (archives).

KEYSTONE/AP/ARIEL SCHALIT

(sda-ats)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a essuyé un nouveau coup dur. Un proche a accepté de témoigner contre lui dans l'une des enquêtes de corruption présumée le concernant, ont rapporté les médias lundi.

La révélation de l'accord entre Nir Hefetz, ancien porte-parole des Netanyahu, et les enquêteurs intervient quelques heures avant la rencontre prévue à Washington entre le Premier ministre israélien et le président américain Donald Trump. Nir Hefetz est le troisième proche ou ancien proche de M. Netanyahu à accepter de coopérer avec les enquêteurs dans au moins six enquêtes concernant directement ou indirectement le Premier ministre.

Nir Hefetz a signé avec les enquêteurs un accord lui conférant le statut dit de "témoin d'Etat", en échange de la mansuétude de la justice dans l'affaire dite Bezeq, du nom du plus important groupe israélien de télécommunications.

La police cherche à savoir si les Netanyahu ont cherché à s'assurer une couverture propice de la part du site d'information Walla en contrepartie de faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Bezeq, selon la presse. Walla est la propriété de Shaul Elovitch, principal actionnaire de Bezeq.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS