Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lindsey Vonn est entrée définitivement dans la légende du ski. Victorieuse en descente à Cortina (It), l'Américaine a fêté son 62e succès en Coupe du monde, égalant le record d'Annemarie Moser-Pröll.

La skieuse de Vail a mis un peu plus de dix ans pour atteindre ce fabuleux total - sa première victoire date de décembre 2004 à Lake Louise - et rejoindre l'Autrichienne Annemarie Moser-Pröll, qui fut la meilleure skieuse du monde dans les années 70.

Revenue à son meilleur niveau après quasiment deux saisons "blanches", conséquence d'une grave blessure au genou début 2013, Lindsey Vonn ne devrait pas partager longtemps cette première place dans les annales du ski alpin. Elle visera ainsi lundi une 63e victoire à Cortina, lors d'un super-G où elle figurera à nouveau parmi les grandes favorites.

Il n'est pas non plus totalement utopique d'imaginer Lindsey Vonn s'approcher un jour du record masculin de la Coupe du monde, détenu par Ingemar Stenmark avec 86 victoires. L'Américaine n'a, en effet, "que" 30 ans et souhaite poursuivre sa carrière jusqu'aux JO 2018 à Pyeongchang (CdS).

Pour égaler ce record, Lindsey Vonn n'a véritablement été inquiétée dimanche que par l'Autrichienne Elisabeth Görgl, en tête sur les premiers temps intermédiaires mais devancée sur le ligne de 32 centièmes. Le podium a été complété par l'Italienne Daniela Merighetti.

Si la première descente de Cortina ne s'était pas déroulée vendredi dans des conditions idéales - piste raccourcie et course peu équitable en raison de la météo -, celle de dimanche a donné lieu à un beau spectacle. Un spectacle durant lequel les Suissesses ont dû hélas se contenter des seconds rôles, à l'image de Dominique Gisin (6e), Lara Gut (8e) et Fabienne Suter (13e).

S'il n'est évidemment pas catastrophique, le résultat d'ensemble de l'équipe helvétique n'en reste pas moins mitigé. Côté positif, Dominique Gisin a prouvé qu'elle n'était plus très loin des avant-postes après une première partie de saison poussive. La déception est en revanche de mise pour Lara Gut. La Tessinoise a certes relevé la tête après son fiasco de vendredi (25e), mais sans pour autant pouvoir jouer le podium, la faute à un bas de parcours raté.

La skieuse de Comano a toutefois l'occasion de prendre une belle revanche lundi en super-G. Et ainsi imiter sa performance de Lake Louise en décembre dernier, quand elle avait triomphé dans sa discipline de prédilection après deux descentes décevantes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS