Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Carlo Crisci, le restaurateur du "Cerf" à Cossonay (VD) braqué dans la nuit de samedi à dimanche, a retrouvé ses registres de réservations. Un promeneur, qui avait vu un paquet près de la Venoge dimanche lors d'une balade, les lui a rapportés lundi matin.

Il a fait le lien après avoir entendu dans les médias la mésaventure du chef étoilé. Pour récompenser le serviable promeneur, le cuisinier aimerait bien l'inviter à sa table qui a deux étoiles au Guide Michelin. Pas de chance, "il n'aime pas manger", a confié M. Crisci qui espère malgré tout "le convaincre".

Un employé du restaurant a été agressé par deux malfrats dans la nuit de samedi à dimanche alors qu'il apportait la recette et les livres à Carlo Crisci qui habite en face du restaurant. "Il a été mis à terre", a précisé le restaurateur qui se veut rassurant sur son état: "Il n'a pas été vraiment blessé".

Prévu de longue date, le passage à un système de réservation informatisé doit débuter cette semaine. Sans ces deux agendas, "c'était une année de galère", a expliqué M. Crisci.

ATS