Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les recherches se poursuivent au milieu des décombres (archives).

KEYSTONE/EPA EFE/LEONARDO MUNOZ

(sda-ats)

Le bilan des victimes de la coulée de boue qui a dévasté la ville colombienne de Mocoa dans la nuit de vendredi à samedi a franchi la barre des 300, ont annoncé mercredi soir les autorités. Le nombre de blessés s'élève à 332.

301 personnes sont mortes dans cette ville du sud du pays, selon un nouveau bilan communiqué par le directeur de l'Unité nationale de gestion du risque de catastrophe (UNGRD), Carlos Ivan Marquez. Le précédent bilan faisait état de 293 morts.

Les recherches se poursuivent au milieu des décombres, 314 personnes étant encore portées disparues, dont un Canadien et un Allemand.

Les engins de chantier sont entrés en action mardi pour déblayer les plus gros débris, après que le délai de 72 heures au cours duquel des vies pouvaient encore être sauvées s'est achevé lundi soir.

La catastrophe de Mocoa est la plus grave depuis celle de Salgar, qui avait fait 92 morts en mai 2015, à une centaine de kilomètres de Medellin (nord-ouest).

La coulée de boue a affecté au total quelque 45'000 habitants, d'après la Croix-Rouge. L'agglomération de Mocoa compte environ 70'000 habitants, selon la gouverneure du Putumayo Sorrel Aroca.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS