Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le dossier médical électronique valaisan est suspendu jusqu'à nouvel avis, a indiqué jeudi le canton. Sa sécurité a été mise en cause et doit être revue. Le projet a coûté 4 millions de francs.

Lancé le 27 août devant les médias, le dossier médical électronique valaisan Infomed a été suspendu quelques jours plus tard. Avant même sa mise à disposition des patients prévue le 1er septembre.

Sa sécurité a été mise en cause par le Parti pirate suisse durant le week-end. Selon lui, le projet présente de graves dysfonctionnements en matière de sécurité.

Le préposé cantonal à la protection des données, Sébastien Fanti, a demandé sa suspension, le temps de conduire les audits et examens de conformité. L'affaire n'a pas traîné.

Après une séance mercredi après-midi, le dossier médical est suspendu provisoirement. "Une collaboration étroite a été mise en place avec le préposé cantonal à la protection des données et à la transparence pour que les audits puissent être menés dans les meilleurs délais et conditions", a indiqué l'Etat du Valais dans un communiqué.

Après Genève

Le dossier médical électronique doit rassembler des informations médicales, telles que radiographies, médicaments prescrits, allergies détectées ou encore lettre de sortie de l'hôpital. Ces données doivent permettre aux praticiens d'assurer une prise en charge rapide et adéquate du patient.

Le canton a investi plus de 4 millions de francs dans Infomed: 2,6 millions pour le logiciel, le serveur et les salaires de l'équipe de projet, et 1,5 million pour les frais d'exploitation durant deux ans. Le Valais devait être le deuxième canton après Genève à donner la possibilité aux patients de se créer un dossier médical électronique.

ATS