Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Andy Murray s'est sabordé en quart de finale de l'US Open. Le Britannique a perdu pied après un point litigieux, laissant Kei Nishikori filer vers la victoire (1-6 6-4 4-6 6-1 7-5).

Andy Murray s'est sabordé en quart de finale de l'US Open. Le Britannique a perdu pied après un point litigieux, laissant Kei Nishikori filer vers la victoire (1-6 6-4 4-6 6-1 7-5).

Andy Murray semblait pourtant avoir la rencontre en main. Mais il a suffi d'un incident de match, en début de quatrième set, pour qu'il perde le contrôle. Alors que l'Ecossais menait deux manches à une, et qu'il bénéficiait d'une balle de break à 1-1, l'arbitre de chaise a interrompu le point en raison d'un bruit dans le stade, dû à un dysfonctionnement de la sonorisation. Cela a profondément agacé le no 2 mondial, qui avait l'avantage dans l'échange.

Andy Murray a râlé, critiqué l'arbitre et même fait venir le superviseur sur le court. Jusque-là rien de très anormal, le Britannique étant habitué à ce genre de coup de sang. Ce qui a été plus surprenant, c'est que le double champion olympique a eu besoin de beaucoup de temps pour se remettre dans la partie.

Le grand bonhomme de l'été, avec ses titres à Wimbledon et aux JO de Rio, a en effet perdu sept jeux consécutifs après cet incident. Et s'il a pu recoller au score dans la manche décisive, c'était pour mieux recraquer à 5-5. Une double faute, suivie d'un passing pas assez tranchant ont offert le break à Kei Nishikori. Le Japonais a conclu dans la foulée sur son engagement, sur sa première balle de match et après 3h58 de jeu.

"Il est clair que j'aurais pu gagner ce match. Je me suis sorti de plusieurs situations compliquées cet été, mais cela n'a pas été le cas ce soir", a regretté Andy Murray. "J'ai effectivement connu une période difficile après cette histoire de bruit. Mais j'ai quand même pu revenir en fin de rencontre. A mon avis, la raison de mon élimination tient à mon incapacité à tenir mon service", a estimé celui qui, effectivement, a été breaké neuf fois durant cette rencontre.

Kei Nishikori a relevé que cette partie avait été pleine de "hauts et de bas" pour les deux joueurs. "Le plus important était donc de garder mon calme, de rester dur avec moi-même. Cela n'a pas été facile, mais je suis ravi de m'en être sorti", a-t-il commenté.

C'est la deuxième fois de sa carrière que Kei Nishikori accède au dernier carré d'un Grand Chelem. La première fois, c'était déjà à New York en 2014, lorsqu'il avait même poussé jusqu'en finale (défaite face à Marin Cilic).

Chez les dames, Serena Williams a connu sa première alerte de la quinzaine. La no 1 mondiale a lâché une manche avant de prendre la mesure de Simona Halep (no 5), 6-2 4-6 6-3, à l'issue d'une partie de bonne facture et longue de 2h15.

La Roumaine a su, par moments, se mettre à la hauteur de l'Américaine. Mais sur l'ensemble de la partie, Serena Williams était bien trop forte pour se laisser surprendre. La voilà donc en demi-finale, où elle sera opposée jeudi soir à Karolina Pliskova (no 10). La Tchèque avait écrasé en début de journée la jeune croate Ana Konjuh, 6-2 6-2.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS