Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Elisa Costantini s'est élancée le long d'un câble à 80 mètres au-dessus de la foule.

KEYSTONE/EPA ANSA/ANDREA MEROLA

(sda-ats)

Environ 20'000 personnes déguisées, portant masques et costumes d'époque colorés, ont assisté dimanche au traditionnel "saut de l'ange" qui marque le lancement du carnaval de Venise. Les festivités doivent se prolonger jusqu'au 13 février, date du mardi gras.

Massés sur la place Saint-Marc au coeur de la Sérénissime, les spectateurs ont retenu leur souffle. Une étudiante de 19 ans, Elisa Constantini, s'est élancée du haut du campanile de la basilique qui domine la place, au bord de la lagune. Attachée à un câble à 80 mètres au-dessus de la foule, elle a lancé des confettis sur les touristes et les Vénitiens, prêts à vivre l'un des carnavals les plus célèbres et les plus anciens du monde.

La tradition veut que la gagnante de la fête des Maries de l'édition précédente (élue parmi les douze plus belles jeunes filles de Venise) se lance du haut du campanile de Saint-Marc pour rejoindre le centre de la place.

"Ca a été un vol de l'Ange vraiment incroyable, nous participons au carnaval chaque année depuis 1990", s'est enthousiasmée Francesca, une habitante de Venise. "Chaque année, nous fabriquons notre costume en fonction du thème du carnaval, et ensuite on le porte pour toutes les occasions, sur la place Saint-Marc, mais aussi aux fêtes qui sont organisées un peu partout", explique-t-elle fièrement.

"C'est comme si on remontait un peu le temps", s'est de son côté extasiée Susie, une habitante de Vérone. "Bien sûr, il y a le carnaval avec la fantaisie de tous ses costumes, mais la beauté de Venise, c'est qu'on revit des époques historiques magnifiques, avec toutes ces couleurs, c'est un retour au passé, un jeu".

Sous haute sécurité

L'événement était organisé sous haute sécurité, mais les carnavaliers se montraient plutôt compréhensifs. Pour Xu Hong, une Chinoise, "c'est normal, ces contrôles, il faut les faire" et "ça ne gâche en rien la beauté, la magie de cet événement".

Le carnaval aurait été créé à Venise en 1162 au lendemain d'une victoire militaire. Tombé en désuétude pendant des décennies, il a été remis au goût du jour par la municipalité en 1980. Les festivités, rythmées par des soirées masquées et costumées, permettent à la Cité des Doges de s'animer à une période de l'année plutôt morne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS