Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Xi Jinping a dressé la dynamique "extraordinaire" de la campagne anticorruption devant les 2300 délégués du PCC.

KEYSTONE/AP/NG HAN GUAN

(sda-ats)

Le président chinois Xi Jinping a ouvert mercredi le XIXe congrès de parti communiste chinois (PCC) à Pékin. Il a axé son discours sur les succès de la campagne de lutte contre la corruption et l'ouverture de l'économie chinoise.

Les autorités chinoises se sont fermement opposées à l'indépendance de Taïwan au cours des cinq dernière années et l'a empêchée d'advenir, a-t-il souligné, rappelant le principe de "Chine unique".

La Chine, a-t-il poursuivi, va laisser le marché jouer un rôle décisif dans l'allocation des ressources économiques. Il prévoit de maintenir des réformes structurelles axées sur l'offre, continuer de réduire les surcapacités de production et poursuivre ses efforts de désendettement.

Appelant à ouvrir les portes de l'économie chinoise, le dirigeant a annoncé sa volonté de faciliter les investissements étrangers. La Chine va approfondir les réformes de marché de sa devise et de son système financier, tout en renforçant le rôle des entreprises publiques dans l'économie, a-t-il ajouté.

Corruption

Dressant le bilan des cinq dernières années, le président chinois a salué en outre la dynamique "extraordinaire" de la campagne de lutte contre la corruption. Depuis son accession au pouvoir il y a près de cinq ans, plus d'un millions de responsables politiques ont été sanctionnés et des dizaines d'entre eux emprisonnés.

Le gouvernement va mettre en place un groupe consacré à la promotion de l'Etat de droit, a poursuivi Xi Jinping, qui a en outre annoncé la construction d'un espace Internet "propre et transparent" et la poursuite des campagnes anti-pollution. Le pays n'a pas vocation à copier d'autres systèmes politiques étrangers, a-t-il déclaré.

Evoquant le secteur immobilier, ciblé par des mesures gouvernementales pour endiguer la spéculation, Xi Jinping a réitéré que les maisons étaient faites pour se loger, et non pour en tirer des bénéfices, un principe introduit en décembre dernier pour lutter contre la flambée des prix.

Presque tous en costume sombre, les quelque 2300 délégués du "plus grand parti du monde", avec 89 millions de membres, s'étaient peu avant installés studieusement dans le cadre ultrasécurisé du palais du peuple à Pékin, afin d'entendre le discours d'ouverture du président chinois.

Le congrès, qui s'achèvera le 24 octobre, devrait donner à M. Xi un nouveau mandat de cinq ans à la tête du pays, voire lui permettre d'envisager un règne encore plus long.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS