Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Barcelone a un pied en demi-finale de Coupe d'Espagne. Les "Blaugrana" sont allés s'imposer sur la pelouse du Real Madrid (1-2), grâce à deux buts de défenseurs.
Menés d'une longueur par leurs "meilleurs ennemis", les Barcelonais s'en sont remis à leur base arrière pour remporter ce huitième "clasico" en neuf mois, le quatrième déjà cette saison. Alexis Sanchez avait touché le poteau (16e), Xavi avait manqué le coche (26e) et Iniesta n'avait pas réglé la mire (14e et 28e), mais Puyol et Eric Abidal ont fait basculer la rencontre.
Le défenseur central espagnol égalisait de la tête sur un corner de Xavi juste après la mi-temps (49e). Le latéral français fêtait quant à lui de la meilleure des manières la prolongation de son contrat avec la formation de Pep Guardiola à la 77e. Transparent jusque-là, Lionel Messi offrait à cette occasion une passe décisive magnifique à l'ancien Lyonnais.
Critiqué pour son manque d'impact lors des derniers duels face au Barça, Cristiano Ronaldo avait cette fois pratiquement tout fait juste. Le Portugais avait ouvert la marque sur la seule occasion franche de sa formation dès la 11e minute. "CR9" passait ensuite le reste de la rencontre à défendre avec acharnement. Une bonne volonté mal récompensée au final.
Ce "clasico" a été bien moins heurté que les précédents. Mais un joueur est une nouvelle fois sorti du lot par son agressivité déplacée. Averti après un peu plus d'un quart d'heure de jeu, Pepe a pourtant continué à distribuer des tacles à la limite de la régularité, a simulé grossièrement à la suite d'une intervention de Fabregas (60e) et a même marché délibérément sur la main de Messi (68e). La présence sur la pelouse du Portugais au coup de sifflet final était un petit miracle.

ATS