Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse a sauvé sa place dans le Groupe mondial de Coupe Davis. En barrage à Genève face aux Pays-Bas, le point du maintien a été offert par Roger Federer, vainqueur 6-3 6-2 6-4 de Thiemo De Bakker

La victoire du Bâlois a permis aux Suisses de s'imposer 3-1 face aux Néerlandais, et ainsi de dispenser Stan Wawrinka d'un cinquième match décisif.

Roger Federer a parfaitement rempli son contrat devant les 8000 spectateurs de Palexpo. Condamné à faire des heures supplémentaires, la faute à une défaite en cinq manches samedi en double avec Marco Chiudinelli (6-7 6-4 6-4 4-6 1-6 contre Thiemo De Bakker/Matwe Middelkoop), le no 2 mondial n'a pas laissé dimanche de seconde chance aux Néerlandais.

Malgré la fatigue occasionnée par l'enchaînement US Open - Coupe Davis, il a fait preuve d'un extrême sérieux sur ses mises en jeu, ne concédant pas la moindre balle de break. Et sur l'engagement adverse, il a constamment mis sous pression Thiemo De Bakker qui, même s'il vaut mieux que son classement actuel (ATP 144), n'avait ni les armes ni l'énergie (10 sets disputés ces deux derniers jours) pour lutter face à l'homme aux 17 titres en Grand Chelem.

C'est finalement après 1h44' de jeu, et sur un ultime ace, que Roger Fededer a bouclé son 70e match en Coupe Davis (52 succès). Un 70e match qui a peut-être été son dernier, de gros doutes subsistant sur sa participation ces prochaines années. Le no 2 mondial, tout comme Stan Wawrinka d'ailleurs, a assuré plusieurs fois cette semaine qu'il n'avait pas encore pris sa décision pour la suite. Les deux hommes ont toutefois souligné que la saison 2016 s'annonçait très chargée, avec l'ajout des JO de Rio à leur calendrier.

Vont-ils donc zapper la Coupe Davis l'année prochaine ? Seront-ils malgré tout présents pour le 1er tour en mars ? Ou seulement pour un éventuel barrage en septembre, histoire de garder encore la porte ouverte pour 2017 ? Plusieurs scénarios sont aujourd'hui envisageables. Et pour commencer d'y voir un peu plus clair, il faudra d'abord attendre le tirage au sort du 1er tour du Groupe mondial, prévu mercredi prochain à Santiago du Chili.

ATS