Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - L'absence de Rafael Nadal n'a pas empêché l'Espagne de mener 2-0 contre les Etats-Unis au terme de la première journée des demi-finales de la Coupe Davis. Les tenants du titre volent vers la finale.
Vainqueurs de la Suisse (5-0) puis de la France (3-2) sur la surface ocre, l'équipe américaine est bien mal emmanchée pour réaliser la passe de trois. A Gijon, les protégés de Jim Courier ont perdu leurs deux premiers simples face à l'Espagne, qui reste sur une impressionnant série de 23 rencontres de Coupe Davis sans défaite à domicile.
Privés de son habituel numéro 2 Mardy Fish, qui souffre de problèmes cardiaques, les Etats-Unis comptent sur Sam Querrey (ATP 26) pour épauler leur leader John Isner, qui avait battu Federer à Fribourg. Le natif de San Francisco n'a cependant rien pu faire lors du match d'ouverture où il s'est incliné face à un David Ferrer (6-4 2-6 2-6 4-6) qui a aligné sa quinzième victoire d'affilée sur terre battue avec son équipe nationale.
La seconde partie de la journée opposait Isner à Nicolas Almagro et a logiquement été plus disputée. Elle a cependant débouché sur une issue similaire à sa précédente: la victoire du joueur espagnol. Almagro a dû s'employer pour faire plier son vis-à-vis, concluant le cinquième et dernier set sur un break (6-4 4-6 6-4 3-6 7-5). Un temps incertain à cause de douleurs à l'épaule, le douzième joueur mondial a tenu son rang.
Les Etats-Unis devront impérativement réagir samedi s'ils comptent éviter une élimination prématurée. A l'occasion du double, ils sortiront leur meilleur atout, à savoir la paire Bryan/Bryan, la plus forte du circuit. En face, Marcel Granollers et Marc Lopez tenteront de profiter du soutien du public pour créer la surprise.
Juan Martin del Potro a offert à l'Argentine le premier point de la demi-finale de Coupe Davis face à la République tchèque en battant Radek Stepanek 6-4 6-4 6-2, puis a laissé couler ses larmes sur la terre battue de Buenos Aires sitôt le match fini.
Tiraillé jusqu'au dernier moment entre son désir de représenter son pays et la tentation de renoncer pour ménager un poignet gauche douloureux, il s'est finalement imposé en trois sets.
La République tchèque a égalisé 1 à 1 grâce à une très grande performance de Tomas Berdych. Le Tchèque est allé chercher la victoire au cinquième set après avoir été mené 2 sets à un par Juan Monaco.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS