Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Basketball - Le premier verdict de la saison est tombé: la Coupe de la Ligue prendra la direction du Tessin pour la deuxième année consécutive.
Comme la saison dernière, Lugano s'est imposé face à Fribourg Olympic (92-75) à la salle omnisports du Pierrier de Montreux.
Ce week-end des finales de la Coupe de la Ligue a confirmé une fois de plus que Lugano n'a pas d'adversaires en Suisse. Après avoir balayé Monthey samedi (95-71), l'ogre tessinois n'a connu aucun soucis face à de vaillants fribourgeois qui avaient déjà commencé à subir la supériorité des Tigers avant la fin du premier quart (29-20). Un écart accentué avant le thé puisque les joueurs de Damien Leyrolles comptaient 18 unités de retard avant de tenter un retour désespéré durant le 3e quart. Même si le handicap s'est transformé en un retard de 7 longueurs notamment grâce à un excellent Brendon Polyblank (16 points sur 22 inscrits dans l'avant dernière période!), Fribourg n'a jamais réussi à faire trembler Lugano.
L'exploit le plus providentiel qu'il faut attribuer à l'ancien coach de Dijon est celui d'avoir réussi à faire de cette équipe tessinoise, un vrai groupe. Car si auparavant Lugano n'était composé que d'individualités talentueuses, aujourd'hui les joueurs de Dessarzin ont appris à jouer en équipe. "Mes hommes jouaient trop sur leur talent quand je suis arrivé", a expliqué l'entraîneur luganais. Ils ne savaient pas ce qu'était le partage du ballon." Pour Dusan Mladjan, "le Lugano de ce Final Four a fait la différence collectivement. Chaque joueur a contribué à la victoire."
Pour sa 6e finale de suite dans cette compétition, Fribourg n'est pas parvenu à prendre sa revanche et à gagner son 5e titre notamment à cause d'une défense pas toujours très concentrée. En cinq finales, Lugano a remporté son second titre. Mais cette équipe a semblé bien plus forte que l'an dernier. "Il aurait fallu faire vraiment un très grand match pour battre ce Lugano-là", a expliqué le coach de Fribourg Damien Leyrolles. "C'est très dur de jouer contre cette équipe".
Chez les dames, c'est sans surprise qu'Hélios s'est adjugé son deuxième trophée consécutif. Sans forcer, les Valaisannes, toujours invaincues cette saison, sont facilement venues à bout d'Elfic Fribourg (78-58).

ATS