Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Basketball - Les années se suivent et se ressemblent pour Monthey en Coupe de Suisse.
Déjà battus l'an dernier par Lugano en finale à Fribourg, les Valaisans ont à nouveau subi la loi des Tigers au stade ultime de la compétition. Ils se sont inclinés 76-74 face aux grandissimes favoris tessinois.
Auteur du triplé Coupe de la Ligue/Coupe de Suisse/Championnat la saison passée et victorieux de la Coupe de la Ligue en février, Lugano continue donc son cavalier seul sur la scène nationale. Les hommes de Randoald Dessarzin ont cependant une nouvelle fois souffert en finale de Coupe de Suisse.
La déception est en effet légitime dans le camp valaisan. Poussés par le mur de supporters vêtus de jaune qui occupaient la moitié de la salle, les hommes de Petar Aleksic ont fait la course en tête pendant les trois quarts du match, comptant jusqu'à 13 longueurs d'avance sur l'ogre luganais dans le troisième quart-temps (46-33, 50-37). Lugano revenait cependant à hauteur de Monthey à la fin de la troisième période (58-58), avant de prendre l'ascendant.
Auteur du panier décisif de la finale 2011, Mohammed Abukar (22 points) fut à nouveau le bourreau de Monthey. Transparent pendant la première mi-temps, l'intérieur américain portait son équipe vers la victoire en inscrivant les cinq premiers points de l'ultime quart-temps. Mené 58-63, Monthey résistait grâce notamment à l'extraordinaire Sean Finn (27 points, 16 rebonds dont 7 en phase offensive !). Les Chablaisiens manquaient cependant de lucidité dans le "money time".
Il leur fallait en effet 6'' pour commettre une faute alors qu'ils étaient revenus à 73-74 à 10''5 du "buzzer". Jonathan Dubas commettait qui plus est la faute sur Abukar, qui ne tremblait pas sur la ligne des lancers-francs (73-76 à 4''4 du terme). Les Tigers faisaient ensuite parler leur métier, commettant rapidement la faute pour éviter un tir primé. Terry Smith manquait volontairement son deuxième lancer-franc, mais ses partenaires ne parvenaient pas à maîtriser le rebond.
Hélios a pour sa part comme prévu conservé son titre chez les dames en s'imposant 64-54 face à Riva en finale. Riva a résisté pendant près d'une mi-temps, revenant à 27-28 à la 18e minute grâce à un partiel de 7-0. Les Tessinoises craquaient cependant à cet instant, n'inscrivant pas le moindre point pendant les dix minutes qui suivaient ! Hélios en profitait pour faire le trou. Sarah Kershaw rentrait son troisième tir primé de l'après-midi (3/3 !) après 27'15'' pour offrir 15 longueurs d'avance aux Valaisannes. A 42-27 en leur faveur, la messe était dite.

ATS