Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - Comme redouté, il n'y aura pas de courses de Coupe du monde à Crans-Montana l'hiver prochain.
Le comité directeur de l'Association des communes de Crans-Montana (ACCM) a refusé d'accueillir le circuit dames les 23 et 24 février 2013 pour une descente et un super-G.
Ces dates attribuées par la Fédération internationale (FIS) tombent en pleine période de vacances de carnaval. Or selon l'ACCM, il est impossible de bloquer la piste "Nationale" pendant une dizaine de jours comme le nécessiterait la préparation d'une descente.
La station de Crans-Montana s'était pourtant distinguée le week-end dernier en recevant la Coupe du monde messieurs. L'organisation avait été sans faille, la piste avait reçu l'éloge des coureurs et le public s'était déplacé en masse (49'000 personnes en trois jours).
L'ACCM a néanmoins affirmé qu'elle souhaitait toujours accueillir des courses à l'avenir. Dans cette perspective, l'Association a décidé de mettre 400'000 francs de côté chaque année. Reste à savoir si la FIS fera encore confiance à une station qui vient de se désister...
Directeur des courses masculines de la FIS, Günter Hujara s'est montré déçu par la décision de l'ACCM. "L'écho auprès des nombreux spectateurs et le retour dans les médias m'avaient permis de croire qu'enfin la brèche était faite et que Crans-Montana pouvait être un partenaire fiable", a-t-il commenté. "Je suis déçu du peu de respect des décideurs face aux performances des nombreux bénévoles", a-t-il ajouté.
Président de Swiss-Ski, Urs Lehmann s'est aussi dit "déçu et irrité" par la décision de l'ACCM. "Nous avons vécu un week-end sensationnel à Crans-Montana et tout est ruiné par cette décision dramatique. C'est dommageable pour la Suisse romande et pour le pays tout entier", a-t-il écrit dans un e-mail adressé au responsable médias des épreuves valaisannes.
Tandis que Crans-Montana prend ses distances, Zermatt lorgne sur la Coupe du monde. Une piste dévolue à la descente et au super-G va être construite cet été sous la houlette de Bernhard Russi dans le domaine du Gornergrat, à 3100 m d'altitude.
"La Coupe du monde a besoin d'une station comme Zermatt", a affirmé Daniel Luggen, directeur de l'office du tourisme, cité dans un communiqué.

ATS