Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - Ivica Kostelic n'a pas pu échapper à l'opération.
Blessé au genou droit dimanche à Sotchi (Rus), le Croate s'est fait ôter une partie du ménisque lors d'une intervention à l'Hôpital cantonal Bruderholz de Bâle-Campagne. Leader à la Coupe du monde, le skieur de Zagreb pourrait toutefois revenir pour les dernières courses de la saison.
"L'opération s'est bien déroulée. S'il n'a pas de douleurs et si la rééducation se passe comme prévu, il pourrait faire son retour à Kranjska Gora (réd: 10-11 mars)", a relevé Vedran Pavlek, le manager de la Fédération croate. Le coureur de 32 ans restera à Bâle jusqu'à mercredi, avant de regagner la Croatie.
Kostelic s'était blessé dimanche lors du slalom du super-combiné de Sotchi. Une épreuve qu'il avait remportée, de même que le globe de la discipline. Il n'avait toutefois pas pu savourer ce nouveau triomphe. Il avait quitté l'aire d'arrivée en boîtant. Après s'être péniblement hissé sur le podium, il avait même fondu en larmes, conscient qu'il avait été encore une fois lâché par ses genoux.
Son père et entraîneur Ante avait alors vertement critiqué la piste russe, la jugeant "usante" et "agressive". Les médecins pensent que le cartilage du genou s'est fracturé à la réception d'un des sauts de la descente, avant de lâcher lors du slalom.
Après une IRM plutôt rassurante effectuée dimanche soir, Kostelic a été pris en charge lundi matin à Zagreb, où une deuxième IRM a montré que la blessure était plus grave que prévu. Le frère de Janica s'est alors rendu à Bâle dans un établissement qu'il connaît bien pour y avoir été déjà opéré. Victime de douleurs récurrentes aux genoux depuis 2003, il était passé sur le billard la dernière fois en avril 2011.
Même si Kostelic revient à Kranjska Gora (Sln), la Coupe du monde est largement relancée. A 15 courses du dénouement de la saison, le Croate ne compte que 70 points d'avance sur Beat Feuz et 218 sur Marcel Hirscher. Deux coureurs qui devraient emmagasiner beaucoup de points en l'absence de leur aîné.
Le Bernois devrait y parvenir lors des épreuves dévolues à la vitesse à Crans-Montana et Kvitfjell (No). De son côté, l'Autrichien fait figure de favori pour les courses de ce week-end à Bansko (Bul), puis mardi prochain à Moscou.
De plus, même si Kostelic revient à Kranjska Gora, il devrait logiquement manquer de rythme pour ces courses en Slovénie puis, dans la foulée, pour celles des finales à Schladming (Aut).

ATS