Navigation

Coupe du monde: Steve Guerdat mène le bal

Ce contenu a été publié le 19 avril 2014 - 23:11
(Keystone-ATS)

Genève - Steve Guerdat et Nino des Buissonnets seront les cibles à abattre lundi à Lyon.
Le Jurassien et son hongre champion olympique ont pris la tête de la finale de la Coupe du monde après deux épreuves sur trois.
Quatrième de la chasse la veille, Guerdat a pris la deuxième place du barème A du samedi, uniquement battu par l'Américain Kent Farrington (Voyeur). Au classement général, le champion olympique partira avec une marge infime de 0,5 point d'avance sur le Français Patrice Delaveau et deux points d'avance sur l'Allemand Daniel Deusser. Ces deux hommes sont les seuls à n'accuser qu'une barre de retard sur le cavalier de Bassecourt, qui reste sur deux deuxièmes places dans cette finale en 2012 et 2013. A chaque fois bien sûr sur Nino.
Le couple doré de Greenwich a fait la différence sur les deux derniers obstacles du barrage, en raccourcissant les distances pour n'échouer qu'à 0''60 d'un Farrington intouchable samedi soir.
Vainqueur de l'épreuve inaugurale vendredi, Pius Schwizer, qui a changé de cheval (Toulago a remplacé Quidam du Vivier), a commis une faute dans le barrage et pris le 15e rang final. Le Lucernois est quatrième du général avec plus d'une barre de retard sur Guerdat (4,5 points).
A noter que l'Allemand Franck Rothenberger, constructeur du parcours, n'a pas brillé puisque, sur les 38 partants, pas moins de... 21 cavaliers se sont retrouvés sans faute et donc qualifiés pour le barrage! La facilité du premier tracé était tout simplement indigne d'une finale de Coupe du monde.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.