Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Billy Vunipola, auteur du 4e essai anglais en fin de match contre les Iles Fidji, ne connaissait pas le règlement: il ignorait que le système du bonus offensif était appliqué en Coupe du monde.

Cet essai inscrit dans les arrêts de jeu a permis à l'Angleterre de s'imposer 35-11. Mais surtout, il a été synonyme de bonus offensif, puisque le XV à la Rose a signé quatre essais durant ce match d'ouverture.

«Pour être totalement honnête avec vous, je ne savais pas que le système des points de bonus comptait en Coupe du monde. J'étais juste excité d'avoir marqué un essai», a confié à la fin de la rencontre le joueur anglais, né en Australie.

ATS