Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - Le Dinamo Riga a entamé victorieusement la 85e Coupe Spengler. Les Lettons ont atomisé les Kloten Flyers (9-2), lors de la première rencontre du groupe Torriani.
Comme d'habitude depuis trois ans, la formation de KHL invitée à Davos paraît un cran en-dessus du reste du plateau. Face à l'équipe de Felix Hollenstein et d'Anders Eldebrink, le Dinamo Riga a réalisé un véritable festival offensif et postule sérieusement à la succession du SKA St-Pétersbourg, vainqueur en 2010.
Un tiers-temps pour se mettre dans le rythme, huit minutes pour faire la différence en deuxième période et un récital pour finir, voilà ce dont ont eu besoin les Baltes pour faire tomber les "Aviateurs". Le talent des attaquants et un peu de chance ont suffi au Dinamo pour passer une après-midi des plus tranquilles.
La technique a d'abord parlé sur le 1-0 signé Martins Karsums après 32 secondes dans le deuxième tiers-temps. L'ancien ailier de Boston et de Tampa Bay était à la finition d'un magnifique mouvement à trois élaboré par Niclas Lucenius et Guntis Galvins.
La chance est ensuite entrée en jeu. Sur le 2-1 (24e), Martins Cipulis a profité d'un rebond derrière le but de Ronnie Rüeger pour tromper le gardien zurichois. Sur le 3-1 (28e), Roberts Bukarts a vu son envoi frapper la transversale, s'envoler dans le ciel de la Vaillant Arena, avant de venir frapper le dos de Rüeger et de finir sa course au fond des filets. Cette réussite risque bien de faire le bonheur des internautes...
C'en était trop pour les Kloten Flyers, qui ont abandonné l'affaire au cours de l'ultime période. La star Sandis Ozolins a inscrit le 4-1 d'un maître-tir de la ligne bleue (42e). Girts Ankipans a quant à lui conclu une superbe triangulation à la 44e, avant que Martins Cipulis ne trompe encore une fois Rüeger deux minutes plus tard.
Le pauvre gardien helvético-écossais a encore courbé l'échine devant Juris Upitis (47e), Oskars Cibulskis (49e) et Girts Ankipans (55e). Ce ne sont pas les buts de son capitaine Vitkor Stancescu (1-1/22e) et Eric Blum (2-9/58e) qui lui redonneront le sourire.

ATS