Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - New Jersey peut toujours caresser l'espoir de conquérir une quatrième Coupe Stanley.
Les Devils se sont imposés 2-1 samedi face aux Los Angeles Kings dans l'acte V de la finale, fêtant un deuxième succès d'affilée pour revenir à 2-3 dans la série. Les Kings, qui avaient remporté leurs dix premiers matches disputés à l'extérieur dans ces play-off, bénéficieront d'une troisième opportunité de s'offrir un premier titre lundi soir en Californie.
Martin Brodeur (40 ans) fut le grand homme du match. Le légendaire portier québécois, présent dans la cage lors des trois premiers sacres des Devils (1995, 2000, 2003), s'est fait l'auteur de 25 arrêts dont 9 dans une troisième période nettement dominée par Los Angeles. Il capitulait une seule fois, à la 24e minute, lorsque Justin Williams signait le but de l'égalisation pour les Kings.
Impérial jusque-là dans ces play-off, son vis-à-vis Jonathan Quick a pour sa part terminé la partie avec 17 arrêts. Le gardien américain doit plaider coupable sur le premier but des Devils, inscrit après 12'45'': sorti derrière sa cage pour dégager le palet, il "offrait" une passe décisive à un Zach Parisé opportuniste. Il ne pouvait en revanche rien sur le deuxième but des Devils, inscrit par Bryce Salvador (30e) dont le tir était dévié par le défenseur des Kings Slava Voynov.
New Jersey peut désormais croire en son étoile. Certes, une seule équipe (Toronto en 1942) a remporté la Coupe Stanley après avoir perdu les trois premiers matches de la finale. Mais les Devils ont déjà réussi l'exploit de revenir de 0-3 à 2-3, ce que seules deux autres formations étaient parvenues à faire. Or, ces deux équipes (Toronto en 1942 et Detroit en 1945) avaient ensuite obtenu le droit de disputer un septième match décisif.
Les Devils ont d'autres raisons d'espérer. D'une part, leur capitaine Zach Parisé a enfin inscrit son premier point dans cette finale, lui qui en avait réalisé 14 dans les trois premières séries. D'autre part, New Jersey a trouvé pour la première fois le chemin des filets en "power play", après 15 périodes infructueuses de supériorité numérique dans les quatre premiers actes.

ATS