Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Un scientifique et sa femme américains ont été inculpés pour avoir tenté de faire passer des secrets nucléaires au Venezuela. Tous les deux ont travaillé au principal centre US de recherches nucléaires, a annoncé vendredi le ministère de la Justice à Washington.
Ces Américains, qui ont travaillé au centre nucléaire de Los Alamos au Nouveau-Mexique, "ont été accusés d'avoir communiqué des données classifiées sur des armes nucléaires à une personne qu'ils croyaient être un responsable du gouvernement vénézuélien, et comploté en vue de participer à la fabrication d'une arme nucléaire pour le Venezuela", selon le ministère.
Les accusés, âgés de 75 et 67 ans, pourraient être condamnés à la prison à vie s'ils sont reconnus coupables de toutes les charges qui pèsent contre eux.
Ils sont accusés d'avoir cherché à obtenir 793'000 dollars en échange de données classifiées remises à leur contact, qu'ils croyaient être un représentant officiel du gouvernement vénézuélien mais qui était en fait un agent du FBI, la police fédérale américaine.
Le ministère de la Justice s'est empressé de préciser que le gouvernement vénézuélien et ceux qui travaillent pour son compte ne sont accusés de rien dans cette affaire, pas plus que les employés travaillant actuellement au centre de Los Alamos.
L'affaire pourrait tout de même tendre un peu plus les relations difficiles entre les Etats-Unis et le Venezuela, dont le président Hugo Chavez est très critique envers son homologue américain Barack Obama.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS