Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un homme a tiré plusieurs coups de fusil dans un collège finlandais vendredi matin, sans faire de victime. Les forces de l'ordre ont pu l'arrêter dans la cour d'école sans qu'il pose de résistance. Selon certains médias, il aurait voulu se venger d'une ex-petite amie.

Vers 09h30 (08h30 heure Suisse), l'homme a tiré six coups de fusil à travers la porte fermée d'une classe située au troisième étage d'un collège à Orivesi, au nord-ouest d'Helsinki, dans laquelle se trouvaient quatorze élèves et une enseignante, selon la police. D'après les médias, avant de tirer, l'homme a frappé à la porte. L'enseignante l'a alors bloquée et a demandé aux élèves de s'en écarter.

Les enquêteurs n'ont pas donné plus de détails sur le tireur ni sur ses motivations. Avant de se rendre dans le collège, l'homme a tiré et blessé une personne à un bras dans un bureau du centre-ville.

Massacres dans des écoles

Les médias ont avancé l'hypothèse que le tireur serait un amoureux éconduit par une des élèves, âgée de 16 ans, qui se trouvait dans la classe visée. Selon la chaîne privée MTV3, l'homme blessé dans le bureau serait le père de la jeune-fille et il avait, quelque temps auparavant, demandé à la justice une ordonnance pour interdire au suspect de s'approcher de sa fille.

La Finlande est toujours sous le choc de deux massacres commis par arme à feu dans des établissements scolaires ces dernières années. En novembre 2007, 8 personnes avaient été tuées dans un lycée de Jokela, au nord d'Helsinki, par un élève de 18 ans, qui avait ensuite retourné son arme contre lui.

En septembre 2008, 10 élèves ont été tués par balle dans une salle de classe d'un établissement d'enseignement culinaire à Kauhajoki par un autre élève, âgé de 22 ans, qui s'était ensuite suicidé.

ATS