Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une centaine de militants contre le fascisme, racisme et antisémitisme ont manifesté jeudi soir à Hombrechtikon, dans le canton de Zurich. Selon les organisateurs, des coups ont été distribués lors de ce rassemblement non autorisé comprenant des participants cagoulés.

Le groupe antifasciste "Antifaschistische Aktionsfront" (Antifa) a indiqué dans un communiqué avoir choisi Hombrechtikon, commune de 8500 habitants, parce qu'elle sert de base au réseau néonazi "Blood & Honour Zürich" et ses activistes. La commune a déposé vendredi une plainte pénale.

Les manifestants étaient au nombre de 120 environ, selon les organisateurs. La commune parle elle de 50 à 80 personnes.

Des images jointes au communiqué d'Antifa présentent des militants cagoulés défilant dans les rues avec des banderoles hostiles aux extrémistes de droite. Des activistes néonazis seraient arrivés en queue de cortège pour tenter de perturber le rassemblement.

En février 2012, un cortège non autorisé d'extrême droite avait déjà fait parler d'Hombrechtikon. L'exécutif communal avait également déposé plainte.

ATS