Toute l'actu en bref

Neil Gorsuch "sera l'un des juges les plus conservateurs de l'histoire de la Cour suprême", a dénoncé Chuck Schumer, chef de file des démocrates.

KEYSTONE/AP/SUSAN WALSH

(sda-ats)

L'opposition démocrate du Sénat étasunien a fait obstruction jeudi contre la confirmation du juge conservateur Neil Gorsuch à la Cour suprême. Cela a conduit la majorité républicaine à lancer immédiatement un changement historique du règlement, pour passer en force.

Lors d'un vote de procédure, 44 des 48 sénateurs démocrates ont voté contre écourter les débats sur la nomination de Neil Gorsuch, soit plus que les 41 suffisant à bloquer la procédure. Il faut 60 voix pour faire avancer une nomination, selon les règles actuelles de la chambre haute du Congrès.

C'est la première fois de l'histoire qu'une nomination à la plus haute instance judiciaire du pays est ainsi bloquée.

Votes procéduraux

Pour surmonter cette obstruction, le chef de la majorité républicaine, Mitch McConnell, a lancé une série compliquée de votes procéduraux afin d'abaisser de 60 à 51 voix la barre requise pour ce type de procédures.

Ces votes étaient en cours et devraient réussir, marquant la fin d'une époque pour la chambre haute du Congrès, institution qui cultivait l'art du compromis depuis la fondation des Etats-Unis, mais qui est devenue extrêmement polarisée au fil des années.

"Derrière l'opposition à ce candidat se cache une opposition à l'homme qui l'a nommé et au parti qu'il représente", a affirmé Mitch McConnell.

"Changer le candidat, pas les règles"

Les démocrates ont eux dénoncé un passage en force. "Il sera l'un des juges les plus conservateurs de l'histoire de la Cour suprême", a dénoncé Chuck Schumer, leur chef de file.

"Quand un candidat n'a pas assez de voix, la réponse n'est pas de changer les règles, c'est de changer le candidat", a-t-il plaidé, en vain.

"Garde-fou de la démocratie"

"Les conséquences pour le Sénat et l'avenir de la Cour suprême seront durables", a aussi prévenu M. Schumer. "La règle des 60 voix est le garde-fou de notre démocratie (...) et un garde-fou contre l'extrémisme judiciaire".

Le vote de confirmation proprement dit de Neil Gorsuch, nommé par Donald Trump en janvier, aura lieu vendredi. Il remplacera le conservateur Antonin Scalia, décédé en février 2016.

L'an dernier, Barack Obama avait nommé Merrick Garland pour ce siège vacant. Mais la majorité républicaine avait refusé d'examiner sa nomination, prétextant l'imminence de l'élection présidentielle.

ATS

 Toute l'actu en bref