Le nouveau président de l'EPFZ, Joël Mesot, veut envoyer tous les professeurs de la haute école suivre un cours de gestion du personnel. Il réagit à des cas récents de mobbing et d'abus de pouvoir dénoncés au sein de l'EPFZ et dans plusieurs universités.

L'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) peut aider les professeurs à diriger leurs groupes avec de tels cours, indique M. Mesot dans un entretien diffusé dimanche par la NZZ am Sonntag. Le physicien, né à Genève, avait déjà introduit de tels cours lorsqu'il était directeur de l'institut Paul Scherrer. "A l'EPFZ, des personnes très intelligentes travaillent ensemble, professeurs comme étudiants. Elles sont fixées sur le succès. C'est une situation qu'il faut bien contrôler", ajoute-t-il.

Le président de l'EPFZ, âgé de 54 ans, n'est pas le seul à réclamer une meilleure formation dans le management. Vendredi, les recteurs des universités suisses ont discuté des mesures à prendre pour améliorer les compétences dans ce domaine des professeurs.

Plusieurs affaires de mauvaise gestion du personnel ont éclaté ces dernières années. Des plaintes pour humiliation, manque de respect, pression émotionnelle et manque d'encadrement ont été déposées. L'EPFZ a ouvert plusieurs enquêtes administratives.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.