Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Suisse de 45 ans a été tué jeudi matin à Montreux (VD) par la police à l'issue d'une course poursuite. Trois agents qui se sont sentis menacés ont tiré sur l'homme qui sortait de sa voiture armé d'un fusil de chasse. Un policier a été touché par le tir d'un de ses collègues.

Domicilié en Valais, l'individu a dépassé à environ 200 km/h vers 03h00 du matin une patrouille de la police valaisanne sur l'autoroute A9. Au volant d'une Ford Mustang coupée immatriculée en Russie, il n'a pas pu être rattrapé et l'alerte a été transmise à la police vaudoise, a expliqué jeudi cette dernière.

Le bolide a finalement pu être stoppé au centre de Montreux grâce à un barrage mis en place par Police Riviera. L'homme est alors sorti de son véhicule avec un fusil de chasse à la main, tandis qu'une patrouille de la Police vaudoise arrivait sur les lieux.

Neuf douilles retrouvées

Les policiers se sont sentis menacés et "trois d'entre eux ont fait usage de leur arme de service", a déclaré Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise. L'homme, qui n'a pas utilisé son arme à un coup, a été mortellement blessé. Un agent de police a été touché à l'épaule. Son état de santé ne donne "aucune inquiétude" même si l'opération de retrait de la balle est "plus complexe" que prévu.

Quelque 25'000 francs en liquide ont été découverts à l'intérieur du véhicule. Neuf douilles ont par ailleurs été retrouvées sur les lieux de la fusillade.

Il n'y a pas de prévention retenue contre les policiers. Ils ne font pas l'objet d'une procédure disciplinaire à ce stade et gardent "toute ma confiance", a affirmé Jacques Antenen, commandant de la police cantonale vaudoise. Les personnes sont entendues comme étant susceptibles de donner des renseignements, a précisé le procureur Eric Mermoud.

"A mes yeux, le fait qu'apparemment trois policiers aient tiré rend tout à fait vraisemblable le fait de la perception simultanée d'une menace par ces trois policiers", a affirmé Jacques Antenen. La police a garanti un soutien psychologique à ses collaborateurs et un défenseur a été mis à leur service.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS